Guerrier de lumière

Faciliter chez le bénéficiaire le processus visant à trouver en lui-même les ressources pour lui permettre de dépasser ce qui le limite.

…pour le mieux être au travail

…pour le mieux être au travail (Pour télécharger la version PDF)

Dans le cadre de la prévention du stress sur le lieu de travail.

Dont le but est de réduire les risques de « burn out » et autres problèmes liés au stress en entreprise.

Donner à chacun la possibilité de gérer efficacement tout stress lié à une fonction.

 

Comment ?

En gardant à l’esprit le caractère unique des besoins de chacun.

Et ce même si le but à atteindre est le même pour chaque intervention.

« Limiter au maximum l’absentéisme lié aux difficultés rencontrées par un individu à gérer le facteur stress dans le cadre de sa fonction. »

Les moyens d’atteindre cet objectif sont multiples. Se suffisant chacun seul, il est possible de les conjuguer au besoin pour plus de pertinence. La formule proposée sera d’autant plus efficace si elle correspond spécifiquement à vos besoins. Modulable pour être la réponse pertinente adaptée à votre réalité de terrain.

Quels peuvent bien être ces moyens ?

recto-fini-carte-visite

De façon globale

– Sous la forme d’un séminaire adapté aux besoins spécifiques et à la réalité du terrain des participants.

– Une matinée, un jour ou plusieurs ? S’adressant à tous au cours d’une session unique ? Se divisant pour être à destination spécifique ? Une matinée avec l’ensemble de la team peut être suivie d’un après-midi à l’usage des managers.

Tout comme il existe une quantité de besoins difficilement chiffrables, il existe une presque infinité de combinaisons possibles.

 

Le dénominateur commun de chaque séminaire s’articule comme suit :

« Rendre à nouveau possible pour tous de prendre la responsabilité des changements positifs. »

Changer les gens autour de nous ou le monde qui nous entoure est pour ainsi dire mission impossible. Par contre, changer la perception que nous avons de ces derniers est à notre portée. Nous seuls sommes en mesure de faire de notre quotidien un espace plus confortable à vivre.

Prenons l’exemple d’un automobiliste ; lorsqu’un obstacle se présente devant lui, il a d’autant  plus de chance de l’éviter s’il focalise son attention sur l’issue. Il en va de même dans notre quotidien…

« Nous sommes parfois obstinément focalisés sur ce que nous souhaitons éviter. »

Effrayés de voir se rapprocher une issue non désirée ?

Persuadés qu’il ne peut en être autrement ?

Auto-conditionnés par une fausse croyance transformée en fait ?

Allant jusqu’à oublier l’existence de ce que nous souhaitions au départ !

« Prendre la responsabilité de changements positifs dans notre vie.

Quitter le rôle de spectateur passif pour choisir celui d’acteur créatif. »

Il existe une porte dérobée derrière les états mentaux indésirables ressentis.

Supprimer la colère en nous de manière définitive est impossible. Au mieux nous parviendrons à nier sa présence.

La solution ?

Identifier le plus rapidement possible le moment où elle se présente. Trouver une solution créative pour rejoindre l’état mental désiré.

Lorsque nous nous sentons dans la colère, ce que nous désirons réellement c’est être dans la disposition, au niveau conscient.

Au niveau subconscient, nous nous sentons au même moment dans la peur de perdre alors que ce que nous souhaitons en réalité c’est être dans l’assurance.

Comme pour tout exercice, au plus nous pratiquons, plus il nous semble que la pratique devient facile…

Nous en sommes à l’introduction, le moment est venu de voyager plus avant. De comprendre avec plus de clarté nos habitudes comportementales. Elles nous sont tellement coutumières, comme étant parties intégrantes de notre nature. Sans elles notre personnalité nous semblerait moins complète. Si la chose venait à nous échapper, plus d’une personne de notre entourage nous le ferait certainement remarquer.

comportement-adopte-face-a-la-douleur-rectangle

Les comportements face à la douleur, (on en dénombre 15), sont hérités de constatations rapportées par certains orthopédistes. Confrontés, jour après jour, à un nombre important de personnes aux prises avec des douleurs chroniques.

Ils ont pris soin de consigner leurs observations, les recouper, les synthétiser. Ce travail, de nos jours, offre une meilleure compréhension de notre rapport à cette douleur. Il est question dans ce document de présenter quelques outils, un rapide tour d’horizon.

Voici les grands titres de quelques-uns d’entre eux :

-La douleur utilisée pour manipuler les autres. Négation de tout autre problème que la douleur. Retrait périodique de toutes activités sociales…

-L’intérêt de ces derniers est de présenter un type de comportement sans honte ni blâme. Le descriptif se termine par un pas de côté sous forme de comportement positif.

-Se comprendre mieux nous incite à mieux comprendre l’autre. Comprendre et accepter d’un proche qu’il puisse utiliser la douleur pour obtenir de nous ce qu’il souhaite, c’est une chose. L’encourager à prendre la responsabilité de changements positifs pour lui-même ? Si la communication est franche et honnête, elle est efficace. Refuser de céder à la manipulation c’est toujours se respecter l’autre et soi-même.

-Si vous utilisez de telles connaissances pour vous moquer, diminuer, vous sentir supérieur et autres comportements apparentés.

Ce serait, je vous partage l’info (vous en faites ce que vous voulez). Comment vous dire ? Faire l’aveu d’une poutre dans votre œil. Plus les symptômes précités sont manifestes et plus il semble important pour vous d’en prendre soin.

-Cheminer vers une compréhension plus grande de soi, des autres, prendre la responsabilité de s’accomplir offre la possibilité d’être plus conscient.

Une attention particulière, plus authentique se porte sur notre comportement, nous sommes curieux de nous connaître mieux.

-Se penser supérieur, devenir élitiste, être de ses « conseilleurs » fraîchement convertis. J’en passe et d’autres et plus encore, seraient le symptôme d’un ego enflé. Appliquer une forte dose d’humilité trois à cinq fois par jour sur toute la surface et surtout, recommencez la lecture de vos ouvrages de référence, vous êtes peut-être passé à côté de quelque chose.

 La grille de lecture suivante est la plus riche, la plus fournie en contenu.

Je dois l’avouer j’ai une petite préférence pour elle. Il s’agit des traits de structures fonctions. Je me contenterai de la présenter succinctement. Ils sont au nombre de 64.

Toutes ces choses nous définissent comme étant des individus uniques. Notre timing, notre manière de réagir face à une situation. Prenons le trait appelé équilibre de base du corps. Chaque traits est dit A ou C.

Chez le type C, le rapport longueur des jambes, longueur buste observé montre des jambes plutôt courtes et un buste plutôt grand.

Chez le type A, les jambes sont plus grandes et le bassin plus court.

Les deux personnes observées dans notre comparaison ont la même taille. Face à un facteur stress important, le premier se trouvera plus souvent debout pour trouver une solution. Le second sera le plus souvent à son aise assis. La raison physiologique tient du fait que le centre de gravité du second, plus éloigné du sol, consomme plus de ressources pour rester en équilibre, contrairement au premier.

Le type A (A l’unisson quand en résonance avec le monde intérieur.) proposera généralement au type C(A l’unisson quand en résonance avec le monde physique.) qui est debout pour se recentrer de s’asseoir et inversement. L’un comme l’autre, à situation égale, iront parfois jusqu’à insister pour faire entendre le bien fondé de leurs remarques.

Aucun des deux n’imagine que l’autre peut fonctionner d’une manière différente de lui-même. Nous sommes ici au cœur de bon nombre de conflits causés par un manque de compréhension du fonctionnement d’autrui.

Dans notre exemple, les deux individus ressentent : 

« Je ne serais jamais complètement détendue en étant la personne que je suis. »La communication

Ces derniers occupent une place importante dans le contenu de la matière des séminaires organiser et peuvent faire l’objet de formation à destination des managers, GRH, responsables…

Il y aurait encore beaucoup à dire. Et il me serait possible de vous proposer plusieurs formules. Ce document s’étendrait alors trop en longueur.

Le mieux être au travail est un sujet d’actualité vaste et sensible qu’il convient de ne pas prendre à la légère. Fort d’une expérience acquise au fil des années, je suis en mesure de proposer différentes méthodes apte à correspondre à vos besoins.

Je me tiens à votre disposition pour tout complément d’information. Je reçois du dimanche matin au vendredi soir. Il est possible que je sois en séance au moment où vous cherchez à me joindre. Laissez un message et je vous rappelle dés que possible.

« Le plus grand problème dans la communication ; c’est qu’on écoute pas pour comprendre.

On écoute pour répondre. »

verso-fini-carte-visite-public

reparateurdevies.wordpress.com

…pour le mieux être au travail (Pour télécharger la version PDF)

Advertisements

Et pourquoi pas laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

This entry was posted on septembre 29, 2016 by in ...pour le mieux être au travail and tagged .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 198 followers

Follow Guerrier de lumière on WordPress.com
%d bloggers like this: