Guerrier de lumière

Faciliter chez le bénéficiaire le processus visant à trouver en lui-même les ressources pour lui permettre de dépasser ce qui le limite.

Ceci est tout autre chose qu’une secte !

in-sectes-icideUne connaissance me faisait il y a peu cette réflexion : «Je suis passée sur ton blog. On dirait une secte.». Alors voici un petit article qui je l’espère dissipera tous les doutes.

A l’inverse du but recherché dans toutes formes de mouvement sectaire notre but lors d’une séance est de rendre le pouvoir du choix à chacun dans sa vie dans le total respect du système de croyance du bénéficiaire. Aucune tentative de normalisation de l’individu n’est recherché. Il est au contraire question d’aider la personne à développer son moi réel, sa propre originalité, ce «qui» il est départi de la pression de son monde extérieur, de son éducation, de ses fausses croyances…

white sqareLe consultant évite de prendre partis en quelques manières que se soit. Il présente et aide à la compréhension des grilles de lectures a sa disposition. Le décryptage et la résonance de ces dernières tient à la responsabilité et au soin du client. Ils est question en consultation d’aider à s’aider par soi-même en reprenant contact avec des forces en nous même que nous connaissons ou ne connaissons pas. Ou encore que nous connaissons et dont il est impossible d’user dans certaine des situations de notre vie.attention manipulation

white sqareSous stress, il nous est impossible de poser de vrai choix conscient. A moins d’un entraînement intensif réservé généralement à une élite guerrière, sous stress, nous répétons nos schémas connus parce que c’est de cet manière que notre cerveau fonctionne. Dissiper le stress en relation avec un thème, c’est se donner la chance d’un élan nouveau avec la possibilité de faire des choix plus positif pour soi dans le futur.

Mwhite sqareais seulement voilà, notre non motivation au changement white sqareprend ses racines le plus souvent dans ces trois berceaux: 

«Peur. Douleur. Peur de plus de douleur.».

Les boucles dans lesquelles nous sommes enfermée (même si nous les maudissons) nous sont connues et nous rassure.

Puisse le monde être remplis d’individu dont le but est de réalisée être uniques. Si nous n’étions pas tous uniques, pourquoi y aurait-il un aussi grand vide lorsque quelqu’un ne remplis plus cet espace ?

Advertisements

3 comments on “Ceci est tout autre chose qu’une secte !

  1. yurididion
    août 28, 2014

    De nouveau, ici se présente la question du crédit que l’on peut accorder à l’auteur. Si l’on dirait une secte, c’est sans doute parce que vous n’expliquez pas votre connaissance. De la sorte, vous passez (très involontairement j’en suis sûr), pour dépositaire d’un savoir qui semble inaccessible au lecteur. Ce système s’appelle la sacralisation du savoir. Et cette notion de sacré en fait quelque chose de mystique et un peu sectaire. Ce qui va à l’encontre de ce que vous prônez tout au long de vos articles =)

    Petite réaction quant à cet article en particulier : vous parlez de consultation, de soin à apporter… personnellement, je me méfie du vocabulaire médical, surtout dans le domaine de l’aide à la personne.
    Et lorsque vous dites que le consultant ne prend parti d’aucune sorte, j’aimerais savoir comment vous vous y prenez, car cela m’a toujours semblé impossible en dehors de la méthode psychanalytique.

    • manugoldstein
      septembre 17, 2014

      Certaines des questions posées plus haut trouvent réponse dans l’article: « Peux-t’on s’improviser répéteur de vies ». Pour les autres voici dans le désordre quelques éclaircissent.

      Le mécanisme me permettant de ne prendre parti d’aucune sorte repose sur deux axes principalement.

      Le premier étant le test musculaire (voir à ce sujet « Comment se déroule une séance ? »). Son rôle est de permettre de communiquer directement avec le système de croyance du bénéficiaire. Tant pour ce dernier, que pour le consultant. Il va être un protocole de communication donnant accès à ce qui fait de l’individu ce qu’il est. Permettant avec le plus de précision possible d’identifier si ce que le conscient énonce est en accord avec notre système de croyance. Ce à quoi crois fortement une personne est fondamentalement vrai pour elle. Et pour elle seulement. Si on est conscient de cela, il devient dès lors aisés de s’abstenir de tous partis pris, ou encore d’un quelconque jument. Nous sommes tous des individu unique, avec un parcourt unique. Le consultant à pour rôle de comprendre les souffrance par lesquelles est passé en dehors de qui il est. De cette manière, il peut être le plus pleinement possible au service de l’individu présent en consultation (consultation doit être entendu au sens de louer les service d’un consultant e n’est en rien référant a modèle médical ). Je cloturerais ce point avec une question: « Se positionner dans un rapport d’aide, n’est pas déjà empiété sur la liberté dans laquelle de vrais choix peuvent-être fait ? »

      Le deuxième repose quand à lui sur l’apprentissage de toutes ces technique. Tout au long d parcourt conduisant à devenir consultant, la théorie et les questions représentent 30% du temps. Pour ce qui y est du reste les étudiant mettent en pratique les un avec les autres la matière présentées. Une multitude de facette de nous même passe à la moulinette pour nous permettre en séance d’être présent pour l’autre, évitant pour la plus part des grands thèmes de notre vies, d’être pas très à l’aise parce que pour ce domaine pas vraiment clair nous même.

      Merci pour ton commentaire. Peut-être pourrais-je en dire plus, mais il est plus que temps pour moi d’aller dormir. J’espère toute fois t’avoir éclairer un peu.

      • manugoldstein
        septembre 18, 2014

        Je reconnais qu’il est difficile et délicat de choisir au mieux ses mots lorsque l’on parle de rapport d’aide à la personne. Je te rejoins entièrement, si je comprend ce que sous entend par là. Il faut être prudent et éviter des amalgames n’ayant pas lieu d’être. Et bien faire la différence entre tout ce qui est médecine et rapport d’aide à la personne. Ces deux domaines doivent être clairement distinguer.

        Pour ce qui est de la sacralisation de la matière, je te comprend. Je me borne dans cet espace à définir les mécanismes qui sous tendent le déroulement d’une séance. Pour plusieurs raisons, j’en mettrais une principalement en avant. Mon n’est pas ici d’enseigner le contenu de ces centaines de formation suivaient. Je n’ai pas pas le titre de formateur et ce pourrait-être de l’usurpation. Et surtout, ce serait comme présenter le paysage que représente un puzzle en montrant quelques pièce. Cela serait-il vraiment représentatif ?

        Je me tient à ta disposition pour continuer le dialogue si tu le souhaite.

        Encore merci pro tes intervention.

        Bien à toi….

Et pourquoi pas laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 198 followers

Follow Guerrier de lumière on WordPress.com
%d bloggers like this: