Guerrier de lumière

Faciliter chez le bénéficiaire le processus visant à trouver en lui-même les ressources pour lui permettre de dépasser ce qui le limite.

Petit guide pour apprendre à s’aider.

action_archer

Bien que, et fort heureusement, nous soyons des êtres uniques par nature, il semble que nous soyons tous, plus ou moins selon les domaines, soumis aux mêmes irrépressibles comportements destructeurs.

Nous avons tous connu part le passé des moments où, sans même comprendre pourquoi, nous agissons à l’inverse de ce qui semblerait être le meilleur pour nous, enfermés dans un comportement apprit jadis,  probablement le meilleur à l’époque. Mais maintenant que la donne a changé, que les cartes sont différentes, ce comportement auto-conditionné semble être le seul s’offrant à nous lors d’un état de stress.

Le plus impressionnant, c’est que tout cela peut très facilement s’expliquer. A chaque fois que nous sommes confrontés dans notre vie à un moment de stress, et que cette situation se présente à nous pour la première fois, la réaction qui va être la nôtre sera enregistrée par notre cerveau. Lorsqu’une situation similaire se présentera à nous, si nous sommes stressés, il nous sera (la plus part du temps) impossible de faire un vrai nouveau choix conscient. Les zones de notre cerveau dédiées à cet effet sont insuffisamment irriguées en sang pour fonctionner. Ce dernier ira se loger là où le corps va en avoir le plus  besoin pour l’une des deux fonctions basiques : la lutte, ou la fuite. Cette réaction est encrée au plus profond d’entre nous depuis la nuit des temps pour assurer la survie de l’individu. Le cerveau utilise, pour se faire, le comportement appris,  enregistré dans une zone prévue à cet effet.

Voilà pourquoi, lorsqu’une « mauvaise nouvelle » nous est annoncée par exemple, nous portons instinctivement notre main sur notre front. Ce geste donne le signal à notre corps d’envoyer du sang dans la zone de notre « bio-computeur » étant seul à pouvoir poser un vrai nouveau choix créatif conscient.

Il est important de savoir au sujet de tous ces moments de notre vie où nous sommes sujet au stress, les grands comme les petits. Nous réagissons tous de la même façon. Nous stoppons notre respiration. Si seulement nous pouvions simplement commencer par stopper notre babillage mental, et que nous respirions. Cinq secondes dans un sens, et cinq dans l’autre, en comptant mentalement les secondes s’écoulant dans un sens, et dans l’autre… Croyez-moi, c’est souvent plus efficace que de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Vous venez de poser une succession de choix conscients, irriguant de cette manière le lobe frontal, le seul endroit de notre cerveau où il nous est possible de poser ce type de choix. Dans le cas où le stress rencontré vous met en colère, il est possible de l’apaiser en faisant l’exercice ci-dessus, tout en se concentrant sur l’idée que l’on regarde par l’œil gauche. Cela aura pour effet d’appeler le sang dans l’hémisphère droit de notre cerveau, (ce dernier cesse d’être irrigué en sang avant que survienne la colère).

Rien de tout ça n’est simple, bien évidement. Nous nous évertuons à nous battre avec nous même, nous luttons. Et cela ne semble rien changer… Les conseils prodigués dans ce petit guide pourront, je l’espère, vous aider à vous aider.

Sachez qu’il existe d’autres moyens pour apprendre à s’aider. Je suis consultant en gestion du stress et kinésiologue. Mon métier consiste, dans le cadre d’une séance individuel, à rendre le pouvoir du choix à mes clients. Le moyen utilisé est le test musculaire. Ce dernier nous offre la possibilité d’obtenir un biofeedback, une réponse donné par le corps en adéquation avec la vérité intérieur de la personne testée. Nous parcourrons ensemble, sur base des informations livrée par le corps, toute une panoplie de grille de lecture dont le but est de vous fouraction_archernir le plus d’informations utiles pour vous permettre de dépasser ce qui vous limite. Et oui, c’est votre séance, et c’est vous l’acteur de son bon déroulement. Mon but est de viser votre autonomie la plus grande. Il s’agit de la prise de responsabilité de votre mieux-être en vous apprenant à vous aidez.

En dire plus sur un aussi petit papier serait fastidieux.

A l’origine, ce texte à été mis en page pour tenir tout entier sur une demi feuille A4 pliée en deux. Le lien ci-dessous vous permet de vous procurer ce document. Il suffit de l’imprimer recto-verso, couper votre feuille en deux. Et pourquoi pas, soyons fou, offrir le second exemplaire pour quelqu’un.

Petit guide pour apprendre à s’aider.

Ou encore, lire le document mis joliment en page sur le recto seulement…

Petit guide recto A4

Advertisements

Et pourquoi pas laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 198 followers

Follow Guerrier de lumière on WordPress.com
%d bloggers like this: